La campagne

Le hashtag

Emblèmes de la libération de la parole, les hashtag #MeToo et #MeTooInceste ont permis à des milliers de victimes et à leurs proches d’engager une première possibilité d’expression sur les violences qu’elles ont subies.

Dans la continuité de leurs aînés, l’émergence, le partage et la propagation du hashtag #wamitoo - spécifique à Mayotte et à sa diaspora - propose aux victimes en lien avec le territoire un premier pas vers l’expression, voire la prise de conscience de violences (notamment dans le cas de victimes frappées d’amnésie traumatique).

A cet effet, #wamitoo est conçu par coexistence du terme wami (moi), le mot essentiel de définition de soi en shimaore et du terme anglophone too (aussi), rappelant non seulement la filiation de cette campagne avec les émergences de libération de parole antérieures, mais aussi la part universelle de cette problématique. #wamitoo est donc littéralement moi aussi, formulation identique et référencée au hashtag #MeToo.

Déclinant le hashtag et les réalité qu'il recouvre sur le territoire mahorais, la campagne de sensibilisation est menée sur trois supports médiatiques complémentaires.

Une campagne d'affichage /

Une série de clips vidéos TV &RS /

Un site wamitoo.yt dédié/

Les affiches

Plusieurs affiches différentes, créées sur le même canevas, couvriront la majorité des domaines dans lesquels les violences sexuelles sur personnes mineures peuvent être prépondérantes.

>>> Télécharger les affiches de la campagne en HD

Les clips vidéo

Inspiré des campagnes de sensibilisation aux violences d’autres natures, un clip vidéo TV est destiné à une approche éducative. Il est diffusé en shimaore et en kibushi sur les chaînes de télévision locales Mayotte La 1ère et Kwezi TV aux heure de grande écoute.

Un deuxième clip, destiné à une diffusion sur les réseaux sociaux, propose la promotion de la libération de la parole. Il encourage les personnes en situation de responsabilité à prévenir et lutter contre les violences sexuelles sur personnes mineures.

ViolencesSexuellesMineurs_VSHIM_STFR_ALT.mp4

CLIP TV Shimaore

ViolencesSexuellesMineurs_VKIB_STFR_ALT.mp4

CLIP TV Kibushi

FilmRS.mp4

Film réseaux